La maison mère de Mario, Zelda ou des Pokemon a écoulé sur la période d'avril à décembre un peu plus de 12 millions de cette machine semi-portable, semi-fixe, et vise désormais un objectif annuel de 15 millions, au lieu de 14 millions escomptés auparavant.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le résultat net a augmenté de 31% à 135,2 milliards de yens (environ 1 milliard d'euros), tandis que le bénéfice d'exploitation a été multiplié par six, à 156,5 milliards de yens.

Dans le même temps, le chiffre d'affaires a quasiment triplé, à 857 milliards de yens, porté par les ventes de Switch et de jeux associés: 47,10 millions de titres pour la Switch ont trouvé preneurs, pour un objectif de 53 millions d'ici à mars 2018.

Signe de son optimisme retrouvé, le groupe espère désormais réaliser un bénéfice net de 120 milliards de yens sur l'ensemble de l'exercice (+17% sur un an), à comparer à une précédente prévision de 85 milliards.

Le chiffre d'affaires devrait quant à lui s'élever à 1.020 milliards de yens (+108,5%), au lieu de 960 milliards, et le bénéfice opérationnel à 160 milliards (+445%), au lieu de 120 milliards.

La maison mère de Mario, Zelda ou des Pokemon a écoulé sur la période d'avril à décembre un peu plus de 12 millions de cette machine semi-portable, semi-fixe, et vise désormais un objectif annuel de 15 millions, au lieu de 14 millions escomptés auparavant. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le résultat net a augmenté de 31% à 135,2 milliards de yens (environ 1 milliard d'euros), tandis que le bénéfice d'exploitation a été multiplié par six, à 156,5 milliards de yens. Dans le même temps, le chiffre d'affaires a quasiment triplé, à 857 milliards de yens, porté par les ventes de Switch et de jeux associés: 47,10 millions de titres pour la Switch ont trouvé preneurs, pour un objectif de 53 millions d'ici à mars 2018. Signe de son optimisme retrouvé, le groupe espère désormais réaliser un bénéfice net de 120 milliards de yens sur l'ensemble de l'exercice (+17% sur un an), à comparer à une précédente prévision de 85 milliards. Le chiffre d'affaires devrait quant à lui s'élever à 1.020 milliards de yens (+108,5%), au lieu de 960 milliards, et le bénéfice opérationnel à 160 milliards (+445%), au lieu de 120 milliards.