Cette augmentation souligne les avantages de travailler pour l'administration fédérale, selon le Selor. "Beaucoup de personnes voient l'administration fédérale comme un employeur stable en ces temps de crise économique", confirme Stefanie Billiet du Selor. "En plus de la sécurité de l'emploi, vous jouissez d'autres avantages: un contenu de travail intéressant, avec de nombreuses possibilités de formation et d'évolution de carrière. La flexibilité de l'administration en tant qu'employeur a également le vent en poupe: les possibilités de travailler à la maison et de concilier vie privée et vie professionnelle sont très appréciées."

Le nombre élevé de candidatures lors du premier semestre s'explique également par le succès de certaines offres d'emploi. "Nous avons reçu de nombreuses candidatures pour les postes d'assistant administratif, de calltakers, de chauffeurs et pour le personnel de réception dans différentes administrations fédérales", précise encore Stefanie Billiet.

L'année dernière, le Selor avait comptabilisé 110.239 candidatures pour l'administration fédérale, contre 87.108 en 2011.

Cette augmentation souligne les avantages de travailler pour l'administration fédérale, selon le Selor. "Beaucoup de personnes voient l'administration fédérale comme un employeur stable en ces temps de crise économique", confirme Stefanie Billiet du Selor. "En plus de la sécurité de l'emploi, vous jouissez d'autres avantages: un contenu de travail intéressant, avec de nombreuses possibilités de formation et d'évolution de carrière. La flexibilité de l'administration en tant qu'employeur a également le vent en poupe: les possibilités de travailler à la maison et de concilier vie privée et vie professionnelle sont très appréciées." Le nombre élevé de candidatures lors du premier semestre s'explique également par le succès de certaines offres d'emploi. "Nous avons reçu de nombreuses candidatures pour les postes d'assistant administratif, de calltakers, de chauffeurs et pour le personnel de réception dans différentes administrations fédérales", précise encore Stefanie Billiet. L'année dernière, le Selor avait comptabilisé 110.239 candidatures pour l'administration fédérale, contre 87.108 en 2011.