"Le contrat ainsi approuvé est à présent envoyé aux représentants des communes pour signature formelle", indique Brutélé.

Le conseil d'administration d'Enodia doit également prendre une décision ce mercredi. "La voie est ainsi ouverte à la consolidation des services de télécommunications et de télévision de Brutélé - commercialisés en commun depuis 2006 sous la marque Voo - au sein de la société Voo SA et à la cession d'une participation de 75% moins une action dans Voo SA à Orange Belgium", qui est le seul candidat acquéreur sélectionné pour le rachat du câblo-opérateur wallon.

Le CA de Brutélé "se réjouit de cette nouvelle étape dans le processus de vente".

Le dossier de la revente de Voo a été émaillé de soubresauts. En 2019, Nethys, alors dirigée par Stéphane Moreau, avait cédé l'opérateur au fonds américain Providence pour 1,2 milliard d'euros avant que l'opération ne soit annulée à la suite de divers recours judiciaires.

"Le contrat ainsi approuvé est à présent envoyé aux représentants des communes pour signature formelle", indique Brutélé. Le conseil d'administration d'Enodia doit également prendre une décision ce mercredi. "La voie est ainsi ouverte à la consolidation des services de télécommunications et de télévision de Brutélé - commercialisés en commun depuis 2006 sous la marque Voo - au sein de la société Voo SA et à la cession d'une participation de 75% moins une action dans Voo SA à Orange Belgium", qui est le seul candidat acquéreur sélectionné pour le rachat du câblo-opérateur wallon. Le CA de Brutélé "se réjouit de cette nouvelle étape dans le processus de vente". Le dossier de la revente de Voo a été émaillé de soubresauts. En 2019, Nethys, alors dirigée par Stéphane Moreau, avait cédé l'opérateur au fonds américain Providence pour 1,2 milliard d'euros avant que l'opération ne soit annulée à la suite de divers recours judiciaires.