"NEB propose aux autres actionnaires de Liège Airport (l'Aéroport de Paris et la Région wallonne, NDLR) de revoir la gouvernance de la société pour aboutir à un conseil d'administration plus restreint (12 membres maximum) qui travaillerait avec le support de deux comités spécialisés, l'un pour l'audit et l'autre pour les nominations et rémunérations", indique le groupe mardi soir dans un communiqué. Il devrait proposer six administrateurs aux autres actionnaires, dont des candidats moins politisés avec "une expérience dans les domaines aéronautiques, financiers, industriels ou immobiliers et des candidats qui disposent d'une connaissance et d'un attachement marqué au développement économique et social du bassin liégeois et de la Wallonie", précise NEB. Selon Le Soir, José Happart, président ad interim, ne serait pas reconduit. Stéphane Burton pourrait hériter de la présidence. (Belga)

"NEB propose aux autres actionnaires de Liège Airport (l'Aéroport de Paris et la Région wallonne, NDLR) de revoir la gouvernance de la société pour aboutir à un conseil d'administration plus restreint (12 membres maximum) qui travaillerait avec le support de deux comités spécialisés, l'un pour l'audit et l'autre pour les nominations et rémunérations", indique le groupe mardi soir dans un communiqué. Il devrait proposer six administrateurs aux autres actionnaires, dont des candidats moins politisés avec "une expérience dans les domaines aéronautiques, financiers, industriels ou immobiliers et des candidats qui disposent d'une connaissance et d'un attachement marqué au développement économique et social du bassin liégeois et de la Wallonie", précise NEB. Selon Le Soir, José Happart, président ad interim, ne serait pas reconduit. Stéphane Burton pourrait hériter de la présidence. (Belga)