Le tribunal de commerce a accepté l'offre de reprise de 19 points de vente (75 salariés) par la société Okaïdi et de deux autres boutiques (huit salariés) par Christine Laure, peut-on lire dans ce jugement rendu le 12 décembre. Le tribunal a refusé l'offre de MS FR, portée par une personne "qui avait des intérêts économiques dans MS Mode" selon le jugement, et qui proposait la reprise de 35 magasins. Le tribunal "ordonne par voie de conséquence le licenciement économique de 428 salariés" des 113 magasins non repris, ajoute le jugement. Le 30 septembre, MS Mode France avait déposé un dossier de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce, qui avait débouché le 12 octobre sur une procédure de redressement judiciaire. (Belga)

Le tribunal de commerce a accepté l'offre de reprise de 19 points de vente (75 salariés) par la société Okaïdi et de deux autres boutiques (huit salariés) par Christine Laure, peut-on lire dans ce jugement rendu le 12 décembre. Le tribunal a refusé l'offre de MS FR, portée par une personne "qui avait des intérêts économiques dans MS Mode" selon le jugement, et qui proposait la reprise de 35 magasins. Le tribunal "ordonne par voie de conséquence le licenciement économique de 428 salariés" des 113 magasins non repris, ajoute le jugement. Le 30 septembre, MS Mode France avait déposé un dossier de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce, qui avait débouché le 12 octobre sur une procédure de redressement judiciaire. (Belga)