M. Liang était basé à Wolfsburg en Allemagne, où se trouve le siège de Volkswagen (VW), selon une plainte de l'Etat de New York déposée en juillet. Il devrait plaider coupable et accepter de coopérer avec les autorités américaines qui mènent une enquête pénale contre Volkswagen, a ajouté la source sous couvert d'anonymat.