"Nous avons constaté six infractions très graves, dont le fait de ne pas avoir rapporté en temps utile" la mort des deux salariés aux autorités, a déclaré Juan Carlos Requejo, chef de l'organisme national de l'inspection du travail (Sunafil), lors d'une conférence de presse à Lima. "Compte tenu de ces faits graves et en raison de l'accumulation d'infractions graves et très graves, Sunafil propose d'appliquer une amende pouvant aller jusqu'à 845.670 soles (près de 230.000 euros) à la société exploitante Arcos Dorados", a indiqué Sunafil dans un communiqué. Parmi les infractions découvertes, les inspecteurs péruviens ont indiqué que l'entreprise ne remplissait pas "les conditions de sécurité sur les lieux de travail", dont le restaurant où l'accident mortel s'est produit. Les victimes, un jeune homme et une jeune femme de 18 ans, travaillaient de nuit depuis six mois dans un restaurant du géant américain de la restauration rapide dans l'ouest de la capitale Lima. Le 15 décembre, la jeune femme avait subi une décharge électrique en travaillant sur une machine à soda. Son collègue, en tentant de lui porter secours, avait également été électrocuté. L'exploitant avait admis qu'une machine à soda en panne avait provoqué cet accident de travail mortel. La chaîne de restauration avait déclaré deux jours de deuil et de fermeture de l'ensemble de ses restaurants dans le pays. Une enquête pénale a été ouverte pour éclaircir les circonstances de l'accident. McDonald's mène également sa propre enquête en interne. Le restaurant a été fermé jusqu'à nouvel ordre par la municipalité de Pueblo Libre. (Belga)

"Nous avons constaté six infractions très graves, dont le fait de ne pas avoir rapporté en temps utile" la mort des deux salariés aux autorités, a déclaré Juan Carlos Requejo, chef de l'organisme national de l'inspection du travail (Sunafil), lors d'une conférence de presse à Lima. "Compte tenu de ces faits graves et en raison de l'accumulation d'infractions graves et très graves, Sunafil propose d'appliquer une amende pouvant aller jusqu'à 845.670 soles (près de 230.000 euros) à la société exploitante Arcos Dorados", a indiqué Sunafil dans un communiqué. Parmi les infractions découvertes, les inspecteurs péruviens ont indiqué que l'entreprise ne remplissait pas "les conditions de sécurité sur les lieux de travail", dont le restaurant où l'accident mortel s'est produit. Les victimes, un jeune homme et une jeune femme de 18 ans, travaillaient de nuit depuis six mois dans un restaurant du géant américain de la restauration rapide dans l'ouest de la capitale Lima. Le 15 décembre, la jeune femme avait subi une décharge électrique en travaillant sur une machine à soda. Son collègue, en tentant de lui porter secours, avait également été électrocuté. L'exploitant avait admis qu'une machine à soda en panne avait provoqué cet accident de travail mortel. La chaîne de restauration avait déclaré deux jours de deuil et de fermeture de l'ensemble de ses restaurants dans le pays. Une enquête pénale a été ouverte pour éclaircir les circonstances de l'accident. McDonald's mène également sa propre enquête en interne. Le restaurant a été fermé jusqu'à nouvel ordre par la municipalité de Pueblo Libre. (Belga)