Confrontée au passage d'une grande partie des Pays-Bas et de Paris en zone rouge, ainsi qu'à d'autres mesures de restriction de voyage des autres pays où circule Thalys, l'entreprise réduit les trains en circulation pour atteindre 40% de son offre habituelle dès octobre. "Cette décision a pour but de préserver la situation financière de l'entreprise", souligne Thalys, qui dit avoir perdu 187 millions d'euros de chiffre d'affaires par rapport à 2019 dans les huit premiers mois de l'année. En moyenne, huit trains par jour circuleront entre Bruxelles et Paris, cinq entre Bruxelles et les Pays-Bas et deux entre Bruxelles et l'Allemagne. Les liaisons low-cost "IZY" entre Bruxelles et Paris sont maintenues, avec un aller-retour lundi, vendredi, samedi et dimanche. (Belga)

Confrontée au passage d'une grande partie des Pays-Bas et de Paris en zone rouge, ainsi qu'à d'autres mesures de restriction de voyage des autres pays où circule Thalys, l'entreprise réduit les trains en circulation pour atteindre 40% de son offre habituelle dès octobre. "Cette décision a pour but de préserver la situation financière de l'entreprise", souligne Thalys, qui dit avoir perdu 187 millions d'euros de chiffre d'affaires par rapport à 2019 dans les huit premiers mois de l'année. En moyenne, huit trains par jour circuleront entre Bruxelles et Paris, cinq entre Bruxelles et les Pays-Bas et deux entre Bruxelles et l'Allemagne. Les liaisons low-cost "IZY" entre Bruxelles et Paris sont maintenues, avec un aller-retour lundi, vendredi, samedi et dimanche. (Belga)