Ergo avait dévoilé à la fin de l'année dernière son intention d'arrêter la vente de polices d'assurance en Belgique et au Luxembourg, l'activité étant déficitaire. Les 164 licenciements maintenus à l'issue de la concertation sociale concernent principalement le siège central de Bruxelles, mais aussi quelques bureaux régionaux. Selon le syndicat libéral, le plan social prévoit des primes en fonction de l'ancienneté et un budget a été dégagé pour des formations en vue d'un reclassement. Le plan actuel sera encore d'application pendant trois ans. Une nouvelle convention collective de travail a été négociée pour la suite, avec "quelques garanties pour l'avenir", selon le délégué. Ergo travaille également avec 500 agents indépendants dont l'activité va disparaître. Les syndicats n'ont pas d'information sur leur sort, a encore précisé Alexandre Liefooghe. (Belga)

Ergo avait dévoilé à la fin de l'année dernière son intention d'arrêter la vente de polices d'assurance en Belgique et au Luxembourg, l'activité étant déficitaire. Les 164 licenciements maintenus à l'issue de la concertation sociale concernent principalement le siège central de Bruxelles, mais aussi quelques bureaux régionaux. Selon le syndicat libéral, le plan social prévoit des primes en fonction de l'ancienneté et un budget a été dégagé pour des formations en vue d'un reclassement. Le plan actuel sera encore d'application pendant trois ans. Une nouvelle convention collective de travail a été négociée pour la suite, avec "quelques garanties pour l'avenir", selon le délégué. Ergo travaille également avec 500 agents indépendants dont l'activité va disparaître. Les syndicats n'ont pas d'information sur leur sort, a encore précisé Alexandre Liefooghe. (Belga)