Le capteur d'empreinte des S9 et S9+, qui se trouvait juste à côté de l'objectif de la caméra sur le S8, se trouve désormais placé en dessous, rendant son utilisation beaucoup plus pratique et évitant les traces de doigt devant la lentille. La caméra a, quant à elle, profité des principales évolutions. Samsung promet ainsi un objectif "qui fonctionne comme l'oeil humain". Celui-ci s'adaptera en effet en fonction de la luminosité et devrait permettre de meilleurs clichés en cas d'obscurité. Une possibilité que se vante déjà d'apporter Huawei avec son Mate 10 Pro. Et sur le S9+, légèrement plus grand que le S9, il y aura deux objectifs à l'arrière, ce qui permettra de filmer un objet de façon proche tout en ayant un arrière-plan flou. Autre importante évolution: la possibilité de filmer en "super slow motion", avec 960 images par seconde. L'utilisateur sélectionne un espace sur l'écran de son smartphone, puis la caméra commence à filmer au ralenti uniquement lorsque l'appareil détecte un mouvement dans la zone sélectionnée. L'assistant intelligent Bixby a lui été affiné. Il utilise la réalité augmentée et l'"apprentissage profond" (deep learning, une méthode d'apprentissage automatique, ndlr) pour apporter des informations utiles sur l'environnement de l'utilisateur. Il reconnait en outre les objets en temps réel et peut fournir des informations à leur sujet. Il permet aussi la traduction instantanée, par exemple d'un menu en espagnol vers une autre langue. Le S9 reviendra à 849 euros, la version + à 949 euros. Les ventes commencent le 16 mars mais les pré-commandes sont déjà possibles. (Belga)

Le capteur d'empreinte des S9 et S9+, qui se trouvait juste à côté de l'objectif de la caméra sur le S8, se trouve désormais placé en dessous, rendant son utilisation beaucoup plus pratique et évitant les traces de doigt devant la lentille. La caméra a, quant à elle, profité des principales évolutions. Samsung promet ainsi un objectif "qui fonctionne comme l'oeil humain". Celui-ci s'adaptera en effet en fonction de la luminosité et devrait permettre de meilleurs clichés en cas d'obscurité. Une possibilité que se vante déjà d'apporter Huawei avec son Mate 10 Pro. Et sur le S9+, légèrement plus grand que le S9, il y aura deux objectifs à l'arrière, ce qui permettra de filmer un objet de façon proche tout en ayant un arrière-plan flou. Autre importante évolution: la possibilité de filmer en "super slow motion", avec 960 images par seconde. L'utilisateur sélectionne un espace sur l'écran de son smartphone, puis la caméra commence à filmer au ralenti uniquement lorsque l'appareil détecte un mouvement dans la zone sélectionnée. L'assistant intelligent Bixby a lui été affiné. Il utilise la réalité augmentée et l'"apprentissage profond" (deep learning, une méthode d'apprentissage automatique, ndlr) pour apporter des informations utiles sur l'environnement de l'utilisateur. Il reconnait en outre les objets en temps réel et peut fournir des informations à leur sujet. Il permet aussi la traduction instantanée, par exemple d'un menu en espagnol vers une autre langue. Le S9 reviendra à 849 euros, la version + à 949 euros. Les ventes commencent le 16 mars mais les pré-commandes sont déjà possibles. (Belga)