Miko a vu son bénéfice net augmenter de 81 % en 2009, à 7,9 millions d'euros. Son chiffre d'affaires est en revanche en repli de 1,9 %, à 111,16 millions d'euros, a annoncé mercredi la société spécialisée dans le café et les emballages. Les départements "service du café" et "emballages plastiques" représentaient en 2009 chacun 50 % du chiffre d'affaires du groupe, dont environ 74 % ont été réalisés à l'étranger.

Le chiffre d'affaires du département "service du café" est resté stable, malgré une baisse des dépenses des consommateurs qui touche aussi l'horeca en Europe. La consommation moyenne de café y a diminué de 4 %, précise la société. Le département "emballages plastiques" a quant à lui enregistré un chiffre d'affaires en baisse de 3,8 %, conséquence de la chute des prix du pétrole.

Quant au dividende, le conseil d'administration de Miko propose de régler un dividende net de 0,72 euro par action, ce qui constitue une augmentation de 10,34 % par rapport à l'année précédente.

Du côté des perspectives, Miko estime que "l'année 2010 fait l'objet de beaucoup d'incertitudes. Tant les marchés des matières premières que les marchés des changes grondent. De plus, la situation économique générale reste fragile."

Trends.be, avec Belga

Miko a vu son bénéfice net augmenter de 81 % en 2009, à 7,9 millions d'euros. Son chiffre d'affaires est en revanche en repli de 1,9 %, à 111,16 millions d'euros, a annoncé mercredi la société spécialisée dans le café et les emballages. Les départements "service du café" et "emballages plastiques" représentaient en 2009 chacun 50 % du chiffre d'affaires du groupe, dont environ 74 % ont été réalisés à l'étranger.Le chiffre d'affaires du département "service du café" est resté stable, malgré une baisse des dépenses des consommateurs qui touche aussi l'horeca en Europe. La consommation moyenne de café y a diminué de 4 %, précise la société. Le département "emballages plastiques" a quant à lui enregistré un chiffre d'affaires en baisse de 3,8 %, conséquence de la chute des prix du pétrole.Quant au dividende, le conseil d'administration de Miko propose de régler un dividende net de 0,72 euro par action, ce qui constitue une augmentation de 10,34 % par rapport à l'année précédente.Du côté des perspectives, Miko estime que "l'année 2010 fait l'objet de beaucoup d'incertitudes. Tant les marchés des matières premières que les marchés des changes grondent. De plus, la situation économique générale reste fragile."Trends.be, avec Belga