650 emplois supplémentaires doivent disparaître d'ici fin 2025 dans l'usine de machines à laver de Gütersloh, a indiqué Miele mercredi.

Miele explique cette restructuration par la nécessité de s'adapter à l'évolution des marchés poussés par la digitalisation et la concurrence agressive asiatique.

L'objectif est d'économiser environ 190 millions d'euros par an dans un premier temps et de sécuriser l'avenir du groupe Miele.