Le préavis de grève a été déposé malgré des concertations intenses entre la direction et les syndicats. Au début du mois, la procédure de "la sonnette d'alarme" a même été enclenchée mais les résultats des discussions sont insuffisants aux yeux du SIC. De nombreux accompagnateurs de trains ne pourraient pas prendre leurs vacances cet été alors qu'il n'est pas rare que des jours de congé soient annulés en dernière minute en raison du manque de personnel disponible, déplore-t-on. Des discussions ont encore eu lieu mardi entre la direction et le SIC, dans l'espoir d'éviter le dépôt d'un préavis. Du côté de la SNCB, on rappelle que le service minimum sera d'application et qu'au plus tard 24h à l'avance, elle communiquera quels trains rouleront le jour de la grève. (Belga)