L'ONG Memisa innove pour sa récolte de fonds. Pour la première fois, une organisation non gouvernementale belge permet aux donateurs de la soutenir via des versements en cryptomonnaies. Memisa accepte dorénavant les dons en bitcoin (BTC), ether (ETH) et litecoin (LTC). L'ONG a conclu un partenariat avec la plateforme belge d'échanges de cryptomonnaies Bit...

L'ONG Memisa innove pour sa récolte de fonds. Pour la première fois, une organisation non gouvernementale belge permet aux donateurs de la soutenir via des versements en cryptomonnaies. Memisa accepte dorénavant les dons en bitcoin (BTC), ether (ETH) et litecoin (LTC). L'ONG a conclu un partenariat avec la plateforme belge d'échanges de cryptomonnaies Bit4you pour assurer les paiements. L'ONG ne conservera pas un portefeuille de cryptomonnaies, mais convertira automatiquement ses devises virtuelles en euros, afin de pouvoir les affecter à ses projets. Avec cette initiative originale, l'ONG espère convaincre un nouveau public de soutenir ses actions, en sortant de sentiers battus des récoltes de fonds traditionnelles. "Nous visons une population, sans doute assez jeune, qui détient des cryptomonnaies et qui cherche une façon utile de les dépenser", explique Felipe Sere (Memisa). L'ONG belge développe des programmes visant à améliorer l'accès aux soins de santé dans des pays en développement.La collecte de fonds, qui n'est pas limitée dans le temps, souffre actuellement d'un handicap : un don en cryptomonnaie ne peut a priori pas être déduit fiscalement, comme un don classique pour une ONG. "Pour l'instant, nous restons prudents et nous prévenons nos donateurs que la déduction n'est pas possible. Mais nous sommes en discussions avec l'administration des finances et nous attendons une réponse officielle sur la question", souligne Felipe Sere.Dans un deuxième temps, Memisa envisage d'utiliser les cryptomonnaies pour assurer des paiements internationaux vers les pays où l'ONG est active. La technologie de la blockchain, sur laquelle se base le bitcoin, est en effet assez prometteuse pour effectuer des paiements internationaux plus rapidement et à coût réduit.