Au premier semestre, le spécialiste des technologies vidéo a enregistré un chiffre d'affaires en berne, de 44,1 millions d'euros.

Le bénéfice net a néanmoins progressé de 16,4% à 10,6 millions, grâce à un gain exceptionnel d'impôts au deuxième trimestre dû à la mise en place du régime de déductions pour revenus innovants. Le carnet de commande s'élève lui à 44,3 millions d'euros, en hausse de 18,4% par rapport à l'an passé.

Au premier semestre, le spécialiste des technologies vidéo a enregistré un chiffre d'affaires en berne, de 44,1 millions d'euros. Le bénéfice net a néanmoins progressé de 16,4% à 10,6 millions, grâce à un gain exceptionnel d'impôts au deuxième trimestre dû à la mise en place du régime de déductions pour revenus innovants. Le carnet de commande s'élève lui à 44,3 millions d'euros, en hausse de 18,4% par rapport à l'an passé.