Le challenger sur le marché brassicole belge parvient donc à s'imposer dans un sixième stade (après La Gantoise, Malines, l'Antwerp, Ostende et Genk) de la première division du championnat de football (Pro League) alors qu'AB InBev a une collaboration avec les 10 autres, outre le partenariat officiel avec les Diables Rouges. Le Standard est donc le premier club wallon à évoluer avec Alken-Maes. Dès le 1er juillet, la Maes dans le stade ne sera plus tirée de fûts classiques, mais de grandes cuves de 1.000 litres. Une vingtaine de cuves sont installées pour offrir aux supporteurs "de la bière fraîche qui vient directement de la brasserie avec un camion à bière". "Nous sommes très fiers de cette collaboration. Les supporteurs du Standard de Liège sont connus pour leur passion, leur fierté et leur ferveur. Ils constituent réellement un bloc derrière leur équipe. Nous sommes assez excités à l'idée d'à nouveau prendre part aux succès du Standard de Liège", a commenté un porte-parole d'Alken-Maes. Du côté d'AB InBev, c'est la douche froide. Le premier groupe mondial "regrette la fin inattendue de la collaboration" qui a tenu une trentaine d'années. "Nous avons récemment amélioré les conditions contractuelles avec Standard de Liège et nous étions convaincus qu'ensemble nous allions vers un très bon accord. En tant que ville d'origine de notre brasserie Jupiler, Liège reste une région très importante pour nous et nous continuerons à investir dans l'horeca liégeois", explique Pieter Anciaux, directeur des ventes et des opérations pour la Belgique. Les deux groupes brassicoles proposent dans les enceintes sportives leur pils classique ainsi qu'une version sans alcool. Bien que brasseurs et responsables de la Pro League insistent sur l'importance d'une consommation responsable dans les tribunes, aucune obligation ne contraint les stades à ne débiter que de la bière sans alcool. La pils en version 0,0% est disponible dans les stades depuis la saison 2017-2018. (Belga)

Le challenger sur le marché brassicole belge parvient donc à s'imposer dans un sixième stade (après La Gantoise, Malines, l'Antwerp, Ostende et Genk) de la première division du championnat de football (Pro League) alors qu'AB InBev a une collaboration avec les 10 autres, outre le partenariat officiel avec les Diables Rouges. Le Standard est donc le premier club wallon à évoluer avec Alken-Maes. Dès le 1er juillet, la Maes dans le stade ne sera plus tirée de fûts classiques, mais de grandes cuves de 1.000 litres. Une vingtaine de cuves sont installées pour offrir aux supporteurs "de la bière fraîche qui vient directement de la brasserie avec un camion à bière". "Nous sommes très fiers de cette collaboration. Les supporteurs du Standard de Liège sont connus pour leur passion, leur fierté et leur ferveur. Ils constituent réellement un bloc derrière leur équipe. Nous sommes assez excités à l'idée d'à nouveau prendre part aux succès du Standard de Liège", a commenté un porte-parole d'Alken-Maes. Du côté d'AB InBev, c'est la douche froide. Le premier groupe mondial "regrette la fin inattendue de la collaboration" qui a tenu une trentaine d'années. "Nous avons récemment amélioré les conditions contractuelles avec Standard de Liège et nous étions convaincus qu'ensemble nous allions vers un très bon accord. En tant que ville d'origine de notre brasserie Jupiler, Liège reste une région très importante pour nous et nous continuerons à investir dans l'horeca liégeois", explique Pieter Anciaux, directeur des ventes et des opérations pour la Belgique. Les deux groupes brassicoles proposent dans les enceintes sportives leur pils classique ainsi qu'une version sans alcool. Bien que brasseurs et responsables de la Pro League insistent sur l'importance d'une consommation responsable dans les tribunes, aucune obligation ne contraint les stades à ne débiter que de la bière sans alcool. La pils en version 0,0% est disponible dans les stades depuis la saison 2017-2018. (Belga)