Une opération qui devrait permettre à l'entreprise allemande d'économiser 80 millions d'euros par an et "qui se fera dans le respect du dialogue social", assure Lufthansa. D'autres économies de 40 millions d'euros par an sont en outre également prévues à partir de 2017.

L'activité de fret souffre actuellement de surcapacité et d'une féroce concurrence des prix. Le bénéfice opérationnel de l'entreprise a ainsi baissé l'année passée de 123 à 3 millions d'euros. Au premier trimestre 2016, le résultat a même encore plongé de 19 millions dans le rouge. Le chiffre d'affaires a, lui, reculé de 22%.

Une opération qui devrait permettre à l'entreprise allemande d'économiser 80 millions d'euros par an et "qui se fera dans le respect du dialogue social", assure Lufthansa. D'autres économies de 40 millions d'euros par an sont en outre également prévues à partir de 2017. L'activité de fret souffre actuellement de surcapacité et d'une féroce concurrence des prix. Le bénéfice opérationnel de l'entreprise a ainsi baissé l'année passée de 123 à 3 millions d'euros. Au premier trimestre 2016, le résultat a même encore plongé de 19 millions dans le rouge. Le chiffre d'affaires a, lui, reculé de 22%.