"En raison de restructuration interne et de mesures de réduction de coûts, un gel des embauches prévaut actuellement chez Brussels Airlines, Eurowings et Lufthansa Cargo, avec quelques exceptions", indique le groupe allemand vendredi dans un communiqué. Cet arrêt temporaire des recrutements est une mesure du plan "Reboot", qui doit permettre à Brussels Airlines de réduire ses coûts d'ici 2022 de plus de 160 millions d'euros par an. Pour certains profils spécifiques, comme des collaborateurs informatiques, des engagements restent néanmoins possibles. Il y a un an, le groupe Lufthansa avait annoncé 5.500 recrutements pour 2019, dont 200 au sein de Brussels Airlines. Trois quarts des 4.500 engagements prévus cette année dans le groupe devraient se faire en Allemagne. L'ensemble du groupe aérien allemand emploie quelque 138.000 personnes. (Belga)

"En raison de restructuration interne et de mesures de réduction de coûts, un gel des embauches prévaut actuellement chez Brussels Airlines, Eurowings et Lufthansa Cargo, avec quelques exceptions", indique le groupe allemand vendredi dans un communiqué. Cet arrêt temporaire des recrutements est une mesure du plan "Reboot", qui doit permettre à Brussels Airlines de réduire ses coûts d'ici 2022 de plus de 160 millions d'euros par an. Pour certains profils spécifiques, comme des collaborateurs informatiques, des engagements restent néanmoins possibles. Il y a un an, le groupe Lufthansa avait annoncé 5.500 recrutements pour 2019, dont 200 au sein de Brussels Airlines. Trois quarts des 4.500 engagements prévus cette année dans le groupe devraient se faire en Allemagne. L'ensemble du groupe aérien allemand emploie quelque 138.000 personnes. (Belga)