L'ancien président national du syndicat chrétien a déjà reçu les félicitations de Kris Peeters (CD&V). "Une fonction de qualité absolue au sein du monde du travail international!", a twitté le ministre de l'Emploi. Luc Cortebeeck a débuté sa carrière en 1972 à l'ACV, l'aile flamande de la CSC, en tant que responsable de la section jeunes de la fédération de Malines. En 1973, il entre à la fédération nationale. Dix ans plus tard, il devient secrétaire général de l'ACV. Il occupera ensuite la présidence nationale de la CSC de 1999 à 2011 et en est depuis lors président d'honneur. Il avait passé le flambeau à Marc Leemans le 1er janvier 2012. Au niveau international, Luc Cortebeeck a opéré à différentes fonctions: il a notamment occupé la vice-présidence du Trade Union Advisory Committee (TUAC) de l'OECD de 1999 à 2012. A l'OIT, il a officié comme porte-parole des membres de la Commission de l'application des normes jusqu'en 2011, année lors de laquelle il est devenu président du Groupe Travailleur et vice-président du conseil d'administration. En 2014, il a été réélu à cette fonction pour un mandat de trois ans. (Belga)

L'ancien président national du syndicat chrétien a déjà reçu les félicitations de Kris Peeters (CD&V). "Une fonction de qualité absolue au sein du monde du travail international!", a twitté le ministre de l'Emploi. Luc Cortebeeck a débuté sa carrière en 1972 à l'ACV, l'aile flamande de la CSC, en tant que responsable de la section jeunes de la fédération de Malines. En 1973, il entre à la fédération nationale. Dix ans plus tard, il devient secrétaire général de l'ACV. Il occupera ensuite la présidence nationale de la CSC de 1999 à 2011 et en est depuis lors président d'honneur. Il avait passé le flambeau à Marc Leemans le 1er janvier 2012. Au niveau international, Luc Cortebeeck a opéré à différentes fonctions: il a notamment occupé la vice-présidence du Trade Union Advisory Committee (TUAC) de l'OECD de 1999 à 2012. A l'OIT, il a officié comme porte-parole des membres de la Commission de l'application des normes jusqu'en 2011, année lors de laquelle il est devenu président du Groupe Travailleur et vice-président du conseil d'administration. En 2014, il a été réélu à cette fonction pour un mandat de trois ans. (Belga)