Lotus souligne la belle progression du biscuit spéculoos mais aussi de la pâte à tartiner et de la crème glacée sur les marchés américain, britannique et français. Le Moyen-Orient, la Chine, la Corée, l'Espagne, la République tchèque et la Suisse enregistrent aussi une belle croissance.

Le pilier stratégique "Natural Foods" (les en-cas naturels) suit également une jolie courbe ascendante, grâce à l'appui publicitaire et l'extension du réseau de distribution.

En Belgique, la marque est parvenue a atteindre une part de marché et un taux de pénétration importants, ces dernières années, grâce aux produits "héros" et aux innovations telles que la madeleine fourrée au chocolat ou la gaufre de Liège Suzy au chocolat au lait.

Mais la catégorie du pain d'épices est restée sous pression aux Pays-Bas, au cours des six premiers mois de cette année. Lotus Bakeries entend toutefois "renverser la tendance négative et renouer avec la croissance" dans cette gamme.

Par ailleurs, la nouvelle usine de spéculoos américaine, implantée en Caroline du Nord, est opérationnelle depuis début août, annonce le groupe. Cette "bonne" nouvelle a suivi l'annonce de l'acquisition et de l'ouverture de la nouvelle usine BEAR (en-cas naturels composés de fruits "purs") à Wolseley début juin en Afrique du Sud.

Enfin, l'entreprise indique avoir créé un fonds d'incubation afin d'investir dans des entreprises innovantes axées sur les besoins des consommateurs d'aujourd'hui dans le domaine de la nutrition. Les cibles "géographiques" de ce fonds sont l'Europe et les Etats-Unis.

D'ici fin 2019, Lotus, fondée en 1932 dans le village de Lembeke (Flandre orientale), comptera 2.000 collaborateurs à travers le monde.