"Après la mise en service d'un 3e hall de production fin 2016, de nouveaux investissements ont été consentis à Lembeke en 2017. Une ligne de production pour le spéculoos est opérationnelle depuis mars. Et il a récemment été décidé d'investir dans une ligne supplémentaire dans le 3e hall. Cet investissement doit être opérationnel d'ici l'été 2018 et est nécessaire pour pouvoir continuer à satisfaire efficacement la demande croissante de spéculoos", a expliqué le groupe dans un communiqué.

On ignore pour l'instant combien d'emplois seront créés grâce à cette nouvelle ligne mais selon un porte-parole, 30 emplois sont pour l'instant vacants sur le site de Lembeke où travaillent quelque 400 personnes.

Lotus Bakeries a bouclé 2017 sur un chiffre d'affaires de 524 millions d'euros, en hausse de 3,3% par rapport à l'année précédente. Son bénéfice net, lui, a augmenté de 3,5% pour atteindre 64,6 millions d'euros. Le groupe, "qui compte poursuivre sur sa lancée en 2018, distribuera enfin un dividende de 19,50 euros, en progression de 20% sur un an.

"Après la mise en service d'un 3e hall de production fin 2016, de nouveaux investissements ont été consentis à Lembeke en 2017. Une ligne de production pour le spéculoos est opérationnelle depuis mars. Et il a récemment été décidé d'investir dans une ligne supplémentaire dans le 3e hall. Cet investissement doit être opérationnel d'ici l'été 2018 et est nécessaire pour pouvoir continuer à satisfaire efficacement la demande croissante de spéculoos", a expliqué le groupe dans un communiqué.On ignore pour l'instant combien d'emplois seront créés grâce à cette nouvelle ligne mais selon un porte-parole, 30 emplois sont pour l'instant vacants sur le site de Lembeke où travaillent quelque 400 personnes.Lotus Bakeries a bouclé 2017 sur un chiffre d'affaires de 524 millions d'euros, en hausse de 3,3% par rapport à l'année précédente. Son bénéfice net, lui, a augmenté de 3,5% pour atteindre 64,6 millions d'euros. Le groupe, "qui compte poursuivre sur sa lancée en 2018, distribuera enfin un dividende de 19,50 euros, en progression de 20% sur un an.