Les entreprises étrangères qui veulent reprendre des sociétés britanniques devront désormais fournir des garanties en matière d'emploi et de maintien des investissements en recherche et développement.

La déclaration du ministre fait écho à la récente tentative de la firme pharmaceutique américaine Pfizer de racheter l'entreprise britannique AstraZeneca. Selon M. Cable, Pfizer avait pris des engagements, mais le caractère contraignant de ceux-ci n'avait pu être établi. "Il ne pourra plus y avoir de doute à l'avenir", a-t-il conclu.

Les entreprises étrangères qui veulent reprendre des sociétés britanniques devront désormais fournir des garanties en matière d'emploi et de maintien des investissements en recherche et développement. La déclaration du ministre fait écho à la récente tentative de la firme pharmaceutique américaine Pfizer de racheter l'entreprise britannique AstraZeneca. Selon M. Cable, Pfizer avait pris des engagements, mais le caractère contraignant de ceux-ci n'avait pu être établi. "Il ne pourra plus y avoir de doute à l'avenir", a-t-il conclu.