Le conseil d'administration de Liege Airport a mandaté vendredi la direction pour que l'aéroport "se joigne à l'action de CAL et Lachs et introduise une requête en 'intervention volontaire' dans le dossier". L'objectif est d'obtenir la réparation des dommages subis (impact sur les revenus et détérioration de l'image) et des dommages que Liege Airport subirait encore à l'avenir, en raison des défaillances de Skeyes, souligne l'aéroport liégeois dans un communiqué.

Lachs et CAL ont obtenu des astreintes du juge en cas d'interruption du service assuré par Skeyes (250.000 euros par heure d'interruption).