Les syndicats pensaient avoir un argument fort pour entamer les négociations mardi. Selon une expertise d'un bureau indépendant, au moins une trentaine d'emplois sur les 117 licenciements envisagés devraient être maintenus. En outre, il s'agirait de préserver la sécurité des travailleurs et d'éviter un risque de polyvalence accrue du personnel. Finalement, la direction du groupe Lhoist ne semble pas avoir tenu compte de ces recommandations. "Nous avons eu la confirmation que des emplois seraient sauvés sur les trois sites, mais ce sera certainement moins qu'attendu", a expliqué Michel Duby, délégué CNE. "Ce sera compliqué, mais on se battra jusqu'au bout et les négociations ne sont pas terminées. Ce que nous voulons maintenant, c'est l'avis des travailleurs, car c'est à eux de juger des restrictions de personnel." Le groupe Lhoist est notamment spécialisé dans la production et la vente de chaux. Le 12 septembre dernier, il a annoncé son intention de supprimer 117 postes dans ses trois usines belges, situées à Marche-Les-Dames, Jemelle et Hermalle-Sous-Huy. (Belga)

Les syndicats pensaient avoir un argument fort pour entamer les négociations mardi. Selon une expertise d'un bureau indépendant, au moins une trentaine d'emplois sur les 117 licenciements envisagés devraient être maintenus. En outre, il s'agirait de préserver la sécurité des travailleurs et d'éviter un risque de polyvalence accrue du personnel. Finalement, la direction du groupe Lhoist ne semble pas avoir tenu compte de ces recommandations. "Nous avons eu la confirmation que des emplois seraient sauvés sur les trois sites, mais ce sera certainement moins qu'attendu", a expliqué Michel Duby, délégué CNE. "Ce sera compliqué, mais on se battra jusqu'au bout et les négociations ne sont pas terminées. Ce que nous voulons maintenant, c'est l'avis des travailleurs, car c'est à eux de juger des restrictions de personnel." Le groupe Lhoist est notamment spécialisé dans la production et la vente de chaux. Le 12 septembre dernier, il a annoncé son intention de supprimer 117 postes dans ses trois usines belges, situées à Marche-Les-Dames, Jemelle et Hermalle-Sous-Huy. (Belga)