Bien que ses sorties sur l'économie mondiale n'aient pas encore été suivies d'actes, le nouveau pensionnaire de la Maison Blanche Donald Trump prône en paroles "L'Amérique d'abord", avec de forts accents protectionnistes. La chancelière Angela Merkel est quant à elle une partisane du libre-échange, reflet de la puissance allemande à l'export. "Notre désir est que (...) quand il y a des déséquilibres dans les relations commerciales, alors nous devons nous en occuper", a souligné M. Mnuchin jeudi. Le grand argentier allemand a qualifié de son côté cette première prise de contact avec son homologue américain de "bon départ", même si les deux hommes ne sont pas "d'accord sur tous les points". "Nous n'allons pas régler tous les problèmes à Baden Baden", où se tient vendredi et samedi la réunion du G20, a-t-il admis, mais nous avons "une position commune claire sur le fait que nous voulons régler les problèmes ensemble", a-t-il dit. (Belga)

Bien que ses sorties sur l'économie mondiale n'aient pas encore été suivies d'actes, le nouveau pensionnaire de la Maison Blanche Donald Trump prône en paroles "L'Amérique d'abord", avec de forts accents protectionnistes. La chancelière Angela Merkel est quant à elle une partisane du libre-échange, reflet de la puissance allemande à l'export. "Notre désir est que (...) quand il y a des déséquilibres dans les relations commerciales, alors nous devons nous en occuper", a souligné M. Mnuchin jeudi. Le grand argentier allemand a qualifié de son côté cette première prise de contact avec son homologue américain de "bon départ", même si les deux hommes ne sont pas "d'accord sur tous les points". "Nous n'allons pas régler tous les problèmes à Baden Baden", où se tient vendredi et samedi la réunion du G20, a-t-il admis, mais nous avons "une position commune claire sur le fait que nous voulons régler les problèmes ensemble", a-t-il dit. (Belga)