"Nous appelons les collaborateurs de De Lijn à prendre part à l'action de vendredi matin à lundi soir. Nous n'exigeons pas de débrayer les quatre jours", a insisté Jan Coolbrandt de l'ACV Openbare Diensten (pendant flamand de la CSC Services publics). Les négociations sont en cours depuis des mois et l'administration a été avertie la semaine dernière d'éventuelles actions, a assuré la secrétaire générale de l'ACOD TMB (CGSP) Rita Coeck. "De Lijn ne veut pas appliquer l'accord interprofessionnel, ni donner des garanties quant à la sécurité d'emploi et les droits acquis", a-t-elle pointé. L'annonce d'une grève n'intervient toutefois que ce mardi, les syndicats ayant souhaité éviter la période des examens. (Belga)

"Nous appelons les collaborateurs de De Lijn à prendre part à l'action de vendredi matin à lundi soir. Nous n'exigeons pas de débrayer les quatre jours", a insisté Jan Coolbrandt de l'ACV Openbare Diensten (pendant flamand de la CSC Services publics). Les négociations sont en cours depuis des mois et l'administration a été avertie la semaine dernière d'éventuelles actions, a assuré la secrétaire générale de l'ACOD TMB (CGSP) Rita Coeck. "De Lijn ne veut pas appliquer l'accord interprofessionnel, ni donner des garanties quant à la sécurité d'emploi et les droits acquis", a-t-elle pointé. L'annonce d'une grève n'intervient toutefois que ce mardi, les syndicats ayant souhaité éviter la période des examens. (Belga)