Cette différence de perception entre travailleur et employeur renforce les intentions du travailleur de changer de patron, selon Tempo-Team. Les perspectives de promotion mais aussi les possibilités de formation et la satisfaction du salarié montrent ce fossé entre la satisfaction du travailleur et ce que pense l'employeur.

Alors que 27% des travailleurs estiment les perspectives de promotion suffisantes dans l'entreprise, 47% des employeurs pensent qu'il y a des perspectives pour les travailleurs. Près de la moitié des travailleurs (49%) sont satisfaits de leur salaire et autres avantages contre 72% des employeurs qui pensent qu'ils offrent de bonnes conditions.

Concernant les possibilités de formation, 48% des travailleurs pensent qu'elles sont suffisantes contre 65% des employeurs.

Trends.be avec Belga

Cette différence de perception entre travailleur et employeur renforce les intentions du travailleur de changer de patron, selon Tempo-Team. Les perspectives de promotion mais aussi les possibilités de formation et la satisfaction du salarié montrent ce fossé entre la satisfaction du travailleur et ce que pense l'employeur. Alors que 27% des travailleurs estiment les perspectives de promotion suffisantes dans l'entreprise, 47% des employeurs pensent qu'il y a des perspectives pour les travailleurs. Près de la moitié des travailleurs (49%) sont satisfaits de leur salaire et autres avantages contre 72% des employeurs qui pensent qu'ils offrent de bonnes conditions. Concernant les possibilités de formation, 48% des travailleurs pensent qu'elles sont suffisantes contre 65% des employeurs. Trends.be avec Belga