"Ce jeudi, le ministre wallon de l'économie Jean-Claude Marcourt doit présenter une note d'intention au gouvernement wallon. D'après ce que nous en savons, il s'agit de mettre en oeuvre des moyens pour voir si une reprise après faillite est possible. Des contacts ont été pris avec les curateurs pour réactiver la recherche d'un repreneur", indique le permanent CSC Manuel Fernandez. Du côté de la CGSLB, dont les membres participent également à l'action menée jeudi, on continue à soutenir le plan présenté par les cadres de l'entreprise en affirmant que de nouveaux investisseurs potentiels se seraient manifestés auprès de ces cadres dans la journée de mercredi. "Mais pour garder la confiance des clients, des fournisseurs et de ces investisseurs, il faut relancer les machines au plus vite: les gens sont prêts à retravailler", affirme la permanente CGSLB Barbara Leduc. (Belga)

"Ce jeudi, le ministre wallon de l'économie Jean-Claude Marcourt doit présenter une note d'intention au gouvernement wallon. D'après ce que nous en savons, il s'agit de mettre en oeuvre des moyens pour voir si une reprise après faillite est possible. Des contacts ont été pris avec les curateurs pour réactiver la recherche d'un repreneur", indique le permanent CSC Manuel Fernandez. Du côté de la CGSLB, dont les membres participent également à l'action menée jeudi, on continue à soutenir le plan présenté par les cadres de l'entreprise en affirmant que de nouveaux investisseurs potentiels se seraient manifestés auprès de ces cadres dans la journée de mercredi. "Mais pour garder la confiance des clients, des fournisseurs et de ces investisseurs, il faut relancer les machines au plus vite: les gens sont prêts à retravailler", affirme la permanente CGSLB Barbara Leduc. (Belga)