Le mois de décembre a été plus doux qu'un mois de décembre normal. Et la première décade de janvier confirme cette tendance. Un mercure plus élevé que la normale en hiver a pour conséquence une consommation moindre de gaz naturel pour le chauffage. Par rapport à un mois de décembre normal, la consommation de décembre 2019 fût 10 à 15% plus faible, selon la Febeg. Cela devrait se traduire par une économie de 18 à 27 euros en moyenne sur le seul mois de décembre, sur une facture annuelle d'un millier d'euros. Les chiffres des deux principaux fournisseurs d'énergie le confirment. Chez Engie, on a constaté en décembre une baisse de la consommation des ménages de 10 à 15% par rapport à la moyenne pour un dernier mois de l'année. "Cela donne une diminution moyenne de la facture, pour le seul mois de décembre, de 15 à 20 euros, " précise une porte-parole. Même son de cloche chez Luminus, où l'on a remarqué une baisse de la consommation de gaz d'environ 10% en décembre. (Belga)

Le mois de décembre a été plus doux qu'un mois de décembre normal. Et la première décade de janvier confirme cette tendance. Un mercure plus élevé que la normale en hiver a pour conséquence une consommation moindre de gaz naturel pour le chauffage. Par rapport à un mois de décembre normal, la consommation de décembre 2019 fût 10 à 15% plus faible, selon la Febeg. Cela devrait se traduire par une économie de 18 à 27 euros en moyenne sur le seul mois de décembre, sur une facture annuelle d'un millier d'euros. Les chiffres des deux principaux fournisseurs d'énergie le confirment. Chez Engie, on a constaté en décembre une baisse de la consommation des ménages de 10 à 15% par rapport à la moyenne pour un dernier mois de l'année. "Cela donne une diminution moyenne de la facture, pour le seul mois de décembre, de 15 à 20 euros, " précise une porte-parole. Même son de cloche chez Luminus, où l'on a remarqué une baisse de la consommation de gaz d'environ 10% en décembre. (Belga)