La CGSP Cheminots affirme avoir constaté, à l'issue d'une réunion de conciliation lundi, le refus de la direction de HR Rail de rencontrer les demandes du personnel en matière d'emploi, de bien-être au travail et de pouvoir d'achat. "Depuis huit mois, la CGSP Cheminots a donné toutes ses chances à la concertation sociale, mais aujourd'hui, nous devons constater l'échec des négociations", relève le syndicat dans un communiqué. Le conflit concerne un projet d'accord social portant sur la période 2020-2022, et rejeté par les organisations de travailleurs. Le syndicat socialiste demandait notamment une hausse salariale de 1,1%, des engagements statutaires pour un service de qualité et le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel et à venir. Outre la grève du 19 décembre, la CGSP entend poursuivre le déploiement de son plan d'actions à partir de la mi-janvier. Le syndicat chrétien n'a pas déposé de préavis de grève. "Nous avons un autre plan d'actions", avance Luc Piens, représentant de l'ACV-Transcom. "Nous attendons la réunion de conciliation qu'HR Rail va convoquer dans la foulée du préavis de grève". (Belga)

La CGSP Cheminots affirme avoir constaté, à l'issue d'une réunion de conciliation lundi, le refus de la direction de HR Rail de rencontrer les demandes du personnel en matière d'emploi, de bien-être au travail et de pouvoir d'achat. "Depuis huit mois, la CGSP Cheminots a donné toutes ses chances à la concertation sociale, mais aujourd'hui, nous devons constater l'échec des négociations", relève le syndicat dans un communiqué. Le conflit concerne un projet d'accord social portant sur la période 2020-2022, et rejeté par les organisations de travailleurs. Le syndicat socialiste demandait notamment une hausse salariale de 1,1%, des engagements statutaires pour un service de qualité et le maintien d'un régime de travail de 36 heures pour l'ensemble du personnel, actuel et à venir. Outre la grève du 19 décembre, la CGSP entend poursuivre le déploiement de son plan d'actions à partir de la mi-janvier. Le syndicat chrétien n'a pas déposé de préavis de grève. "Nous avons un autre plan d'actions", avance Luc Piens, représentant de l'ACV-Transcom. "Nous attendons la réunion de conciliation qu'HR Rail va convoquer dans la foulée du préavis de grève". (Belga)