Les négociations entre syndicats et employeurs au sujet de la flexibilité du marché du travail avaient échoué au sein du Groupe des dix fin avril. C'est principalement "l'annualisation" du temps de travail qui posait problème. Syndicats et organisations patronales avaient demandé des explications supplémentaires à Kris Peeters. Olivier Valentin (CGSLB), Marie-Hélène Ska (CSC) et Marc Goblet (FGTB) étaient arrivés vers 18h au cabinet ministériel. Tous trois avaient annoncé attendre de plus amples explications du ministre et "un engagement du gouvernement à dégager un véritable espace de négociation". Après s'être entretenu pendant près de deux heurs avec les syndicats jeudi, le vice-Premier ministre recevra les autres partenaires sociaux lundi. (Belga)

Les négociations entre syndicats et employeurs au sujet de la flexibilité du marché du travail avaient échoué au sein du Groupe des dix fin avril. C'est principalement "l'annualisation" du temps de travail qui posait problème. Syndicats et organisations patronales avaient demandé des explications supplémentaires à Kris Peeters. Olivier Valentin (CGSLB), Marie-Hélène Ska (CSC) et Marc Goblet (FGTB) étaient arrivés vers 18h au cabinet ministériel. Tous trois avaient annoncé attendre de plus amples explications du ministre et "un engagement du gouvernement à dégager un véritable espace de négociation". Après s'être entretenu pendant près de deux heurs avec les syndicats jeudi, le vice-Premier ministre recevra les autres partenaires sociaux lundi. (Belga)