Depuis plusieurs mois, les syndicats réclament de meilleures conditions de travail pour les travailleurs du secteur non-marchand, tant public que privé, dont font notamment partie les maisons de repos, les centres d'hébergement pour les personnes handicapées, etc. En Wallonie, l'exécutif a décidé le 12 mai d'octroyer un budget complémentaire de 10 millions en 2018 qui s'additionne pour devenir 20 millions en 2019, 30 millions en 2020 et devenir à terme récurrent en faveur des travailleurs du secteur. Environ 45.000 personnes sont concernées par ces mesures en Wallonie, où la principale revendication porte sur la réduction du temps de travail couplée à des embauches compensatoires sans perte de salaire. La première réunion officielle de concertation a lieu mercredi pour déterminer la manière dont seront réparties les enveloppes. "Il s'agit d'un début d'un processus lors duquel nous organisons la concertation sociale et nous voyons comment concrétiser ces budgets année par année en mesures nouvelles au profit des travailleurs", a précisé Paul Magnette. (Belga)

Depuis plusieurs mois, les syndicats réclament de meilleures conditions de travail pour les travailleurs du secteur non-marchand, tant public que privé, dont font notamment partie les maisons de repos, les centres d'hébergement pour les personnes handicapées, etc. En Wallonie, l'exécutif a décidé le 12 mai d'octroyer un budget complémentaire de 10 millions en 2018 qui s'additionne pour devenir 20 millions en 2019, 30 millions en 2020 et devenir à terme récurrent en faveur des travailleurs du secteur. Environ 45.000 personnes sont concernées par ces mesures en Wallonie, où la principale revendication porte sur la réduction du temps de travail couplée à des embauches compensatoires sans perte de salaire. La première réunion officielle de concertation a lieu mercredi pour déterminer la manière dont seront réparties les enveloppes. "Il s'agit d'un début d'un processus lors duquel nous organisons la concertation sociale et nous voyons comment concrétiser ces budgets année par année en mesures nouvelles au profit des travailleurs", a précisé Paul Magnette. (Belga)