Le front commun syndical a déposé un préavis de grève pour couvrir le personnel mais le contenu et la portée des actions n'ont pas encore été déterminés. L'accord social pour le secteur fédéral des hôpitaux, des soins à domicile, des centres de revalidation et d'autres institutions de santé a été signé en octobre 2017. Les syndicats et les employeurs ne parviennent cependant pas à le traduire en conventions collectives. Mark Selleslach, secrétaire national d'ACV Puls, pendant flamand de la CNE, décrit "une impasse". Les syndicats exigent notamment de meilleurs horaires et que les personnes qui travaillent à temps partiel aient la priorité pour les nouveaux emplois. En cas d'actions le 24 octobre, un service minimum sera assuré dans les institutions, précise Mark Selleslach. (Belga)