La CGSP, le SLFP et la CSC Services Publics "s'étonnent et s'inquiètent du timing et des dispositions de déconfinement prévu le 4 mai, notamment en ce qui concerne l'accessibilité aux transports publics". Dans ce cadre, les trois syndicats mettent en priorité l'accent sur la santé des agents et des usagers. Les organisations demandent dès lors d'urgence la réunion des organes de concertation prévus en matière de protection et de sécurité pour rédiger "des règles claires" en vue de la reprise du travail, tant pour les travailleurs que pour les usagers des services publics. Elles veulent notamment une clarification sur les responsabilités de chacun en matière de respect des obligations liées au port du masque et préconisent un contrôle strict des règles qui seront arrêtées. Si aucune concertation sociale n'a lieu ou si les mesures décidées ne sont pas respectées, les organisations syndicales inviteront leurs affiliés à faire usage du droit de retrait, voire du droit de grève, préviennent-elles. (Belga)

La CGSP, le SLFP et la CSC Services Publics "s'étonnent et s'inquiètent du timing et des dispositions de déconfinement prévu le 4 mai, notamment en ce qui concerne l'accessibilité aux transports publics". Dans ce cadre, les trois syndicats mettent en priorité l'accent sur la santé des agents et des usagers. Les organisations demandent dès lors d'urgence la réunion des organes de concertation prévus en matière de protection et de sécurité pour rédiger "des règles claires" en vue de la reprise du travail, tant pour les travailleurs que pour les usagers des services publics. Elles veulent notamment une clarification sur les responsabilités de chacun en matière de respect des obligations liées au port du masque et préconisent un contrôle strict des règles qui seront arrêtées. Si aucune concertation sociale n'a lieu ou si les mesures décidées ne sont pas respectées, les organisations syndicales inviteront leurs affiliés à faire usage du droit de retrait, voire du droit de grève, préviennent-elles. (Belga)