Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/11/18 à 11:47 - Mise à jour à 12:03

Les smartphones pliables? Pas une mince affaire!

Les écrans pliables sont-ils l'avenir des smartphones? C'est ce que pense Samsung qui croit dur comme fer aux smartphones pliables pour relancer les ventes. Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco, nous en dit plus sur le marché de ces écrans pliables.

Les smartphones pliables? Pas une mince affaire!

© Twitter

C'est peut-être la nouvelle révolution en matière de technologie grand public : l'arrivée de smartphones pliables.

On en parle depuis quelques années et le fabricant sud-coréen Samsung est d'ailleurs le plus en pointe sur le sujet. Mais Samsung vient de se faire griller la politesse par un fabricant chinois inconnu - Royole - qui a dévoilé récemment le FlexPai, le premier smartphone pliable.

A en croire certaines études, ce marché des écrans pliables est un marché qui arrive à point car le marché du smartphone arrive à saturation.

C'est un marché mature, comme disent les spécialistes du marketing. Mais reste à répondre à une question fondamentale : qui a besoin ou envie d'un téléphone pliable ? C'est d'ailleurs la question qu'a posé un blogueur américain influent cité par mes confrères des Echos : "Je suis curieux de voir comment Samsung va essayer de me convaincre que j'ai besoin d'un smartphone pliable" a-t-il indiqué dans un Tweet.

Et c'est effectivement la bonne question. Pour le moment, l'argument principal, c'est que leur grand écran une fois replié ne prend qu'une place limitée dans un sac à main ou dans une poche. Mais cet atout, qui reste encore à démontrer, sera-t-il suffisant pour convaincre les consommateurs ?

Partager

Les écrans pliables sont-ils l'avenir des smartphones?

Certains spécialistes y croient car le goût des êtres humains pour les gadgets inutiles n'a pas de limite mais sous certaines conditions. La première selon Les Echos, c'est que ces smartphones pliables doivent être aussi performants que les smartphones actuels. Et ça, c'est pas simple. Car une fois repliés sur eux-mêmes, ces smartphones doivent rester fins. Ce n'est par exemple pas le cas de ce téléphone pliable présenté par ce fabricant chinois inconnu - Royole - car son Flexpai fait 1.5 cm d'épaisseur une fois plié, c'est-à-dire deux fois plus qu'un iPhone. Ça ne va pas, donc.

Mais soulever le problème et le résoudre est une autre chose, car sur le plan technologique, Les Echos ont raison de préciser que la batterie doit être assez puissante pour alimenter en réalité deux écrans, et il faut en plus que cet écran pliable puisse être plié et déplié des dizaines de milliers de fois sans être usé.

Le fabricant chinois auquel j'ai fait allusion précise que son téléphone pliable peut être plié plus de 200.000 fois sans s'abîmer, mais hélas, selon Les Echos, son design laisse à désirer.

Bref, vous l'avez compris, convaincre les consommateurs de troquer leurs anciens smartphones ne sera pas simple ni sur le plan technologique ni sur le plan marketing.

Et d'autres spécialistes pensent que ce qui va doper à l'avenir les ventes de smartphones, ce ne sont pas ces écrans pliables mais l'arrivée de la 5G qui permettra un confort encore plus grand et qui scotchera encore plus les usagers à ce petit écran rectangulaire qui a en quelque sorte enfermé notre vie... Une sorte de prison lumineuse librement choisie, ou presque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires