Les sexagénaires au top

Ceux-ci sont encore plus heureux quand ils sont indépendants. Ils obtiennent en effet alors un score de 8,8 sur 10. Les jeunes sont nettement moins satisfaits de leur sort. Chez les salariés, ce sont les trentenaires qui éprouvent le moins de plaisir au travail (7). Chez les indépendants, il y a comme un creux (à 7,8) entre 18 et 29 ans. " Les sexagénaires ont une vie plus tranquille ", explique Wim Agsteribbe, directeur commercial pour le groupe de gestion des ressources humaines Asap, qui a commandé l'étude en question. " Ils prennent le temps de prendre un petit-déjeuner, ils savent ce qu'on attend d'eux et peuvent mettre les choses en perspective. Nonante-huit pour cent d'entre eux savent exactement ce qu'ils doivent faire au travail, 90 % se sentent valorisés. Même la routine est perçue de manière positive. Trente pour cent occupent pourtant la même fonction de...