"Deux dossiers qui avaient fait l'objet d'un consensus ont notamment été mis au frigo par la nouvelle majorité wallonne. Il s'agit d'abord de la possibilité de réduction de temps de travail pour les plus de 60 ans et les personnes en travail pénible afin de leur permettre d'aménager leur fin de carrière. Ensuite, un second dossier porte sur la possibilité pour des contractuels de devenir statutaire", a expliqué Mme Bossio. "Un autre dossier sur lequel nous sommes en front commun, c'est le service continu remis en question par le gouvernement. Le personnel de certains secteurs (aéronautique, écluse, DNF, etc.) doit être remplacé à 1 pour 1", précise Stéphane Jaumonet. "Il y a des accords qui ont été signés et mis au frigo. C'est une première ! La seule chose que le gouvernement devait faire c'était de les publier au Moniteur belge", ajoute Mme Bossio. "Le SPW mais aussi tous les autres services comme le Forem ou l'Aviq (Agence pour une vie de qualité, ndlr) par exemple sont concernés par cette grève. La CGSP poursuivra la grève seule le 1er décembre pour s'opposer au service minimum. Ce service minimum plâne sur le TEC. Nous n'en voulons pas ni au TEC, ni ailleurs", explique encore M. Jaumonet. Une manifestation des syndicats sera organisée à Namur, siège du gouvernement wallon. "On espère rencontrer les représentants du gouvernement wallon", lancent les syndicats. (Belga)

"Deux dossiers qui avaient fait l'objet d'un consensus ont notamment été mis au frigo par la nouvelle majorité wallonne. Il s'agit d'abord de la possibilité de réduction de temps de travail pour les plus de 60 ans et les personnes en travail pénible afin de leur permettre d'aménager leur fin de carrière. Ensuite, un second dossier porte sur la possibilité pour des contractuels de devenir statutaire", a expliqué Mme Bossio. "Un autre dossier sur lequel nous sommes en front commun, c'est le service continu remis en question par le gouvernement. Le personnel de certains secteurs (aéronautique, écluse, DNF, etc.) doit être remplacé à 1 pour 1", précise Stéphane Jaumonet. "Il y a des accords qui ont été signés et mis au frigo. C'est une première ! La seule chose que le gouvernement devait faire c'était de les publier au Moniteur belge", ajoute Mme Bossio. "Le SPW mais aussi tous les autres services comme le Forem ou l'Aviq (Agence pour une vie de qualité, ndlr) par exemple sont concernés par cette grève. La CGSP poursuivra la grève seule le 1er décembre pour s'opposer au service minimum. Ce service minimum plâne sur le TEC. Nous n'en voulons pas ni au TEC, ni ailleurs", explique encore M. Jaumonet. Une manifestation des syndicats sera organisée à Namur, siège du gouvernement wallon. "On espère rencontrer les représentants du gouvernement wallon", lancent les syndicats. (Belga)