En 2015, année qui s'achève, l'écart sera encore de 1,5%, ce qui est exceptionnellement bas par rapport aux dernières années. La FGTB, qui siège au Conseil central de l'économie, confirme ces chiffres et avance une proposition. "Avec les marges désormais disponibles, nous estimons que nous pouvons passer d'une semaine de travail de 38 heures à 36 voire 30 heures sans perte de salaire", indique notamment le secrétaire général du syndicat socialiste, Marc Goblet. (Belga)

En 2015, année qui s'achève, l'écart sera encore de 1,5%, ce qui est exceptionnellement bas par rapport aux dernières années. La FGTB, qui siège au Conseil central de l'économie, confirme ces chiffres et avance une proposition. "Avec les marges désormais disponibles, nous estimons que nous pouvons passer d'une semaine de travail de 38 heures à 36 voire 30 heures sans perte de salaire", indique notamment le secrétaire général du syndicat socialiste, Marc Goblet. (Belga)