Cet indice s'est établi en juin à 163,4 points, ce qui reste toutefois 1% inférieur à son niveau de juin 2015. Au sein de cet indice, les prix du sucre ont bondi de 14,8% par rapport à mai alors que le Brésil, premier exportateur mondial, a subi des pluies diluviennes. Les prix des céréales ont progressé de 2,9% et sont désormais 3,9% inférieurs à leurs cours de juin 2015.

Les prix du lait ont quant à eux progressé de 7,8% par rapport à mai, en raison de perspectives incertaines en Océanie et d'une croissance plus lente de la production dans l'Union européenne. Malgré cela, l'indice laitier de la FAO reste 14% plus bas qu'il y a un an. Les prix de la viande ont enfin connu une hausse de 2,4% par rapport à mai tandis que l'indice de l'huile végétale est allé contre la tendance avec une baisse de 0,8%.

Cet indice s'est établi en juin à 163,4 points, ce qui reste toutefois 1% inférieur à son niveau de juin 2015. Au sein de cet indice, les prix du sucre ont bondi de 14,8% par rapport à mai alors que le Brésil, premier exportateur mondial, a subi des pluies diluviennes. Les prix des céréales ont progressé de 2,9% et sont désormais 3,9% inférieurs à leurs cours de juin 2015. Les prix du lait ont quant à eux progressé de 7,8% par rapport à mai, en raison de perspectives incertaines en Océanie et d'une croissance plus lente de la production dans l'Union européenne. Malgré cela, l'indice laitier de la FAO reste 14% plus bas qu'il y a un an. Les prix de la viande ont enfin connu une hausse de 2,4% par rapport à mai tandis que l'indice de l'huile végétale est allé contre la tendance avec une baisse de 0,8%.