"Cette collaboration permettra de supprimer les dernières barrières et lacunes en vue d'un lancement effectif d'une production verte d'hydrogène, de la mise en place d'une chaine logistique entre les continents et d'une organisation entre les ports belges et l'arrière-pays", ont indiqué les instances portuaires dans un communiqué. Dans le protocole d'entente, ils expriment "leur intérêt à travailler ensemble sur l'importante question stratégique de la mise en place d'un corridor entre les deux pays pour le transport d'hydrogène vert ou ses dérivés, produits au Chili et acheminés dans les ports belges afin de répondre à la demande européenne". Les ports d'Anvers et de Zeebrugge déclarent vouloir participer à l'effort environnemental belge et européen "en utilisant leurs infrastructures, leur savoir-faire et leur réseau pour déployer des volumes importants d'hydrogène sur le continent européen". Les instances des deux ports belges et le ministère chilien de l'Énergie travailleront ensemble de manière régulière pour échanger des connaissances, des expériences et d'autres informations afin d'explorer au mieux les possibilités de coopération. (Belga)

"Cette collaboration permettra de supprimer les dernières barrières et lacunes en vue d'un lancement effectif d'une production verte d'hydrogène, de la mise en place d'une chaine logistique entre les continents et d'une organisation entre les ports belges et l'arrière-pays", ont indiqué les instances portuaires dans un communiqué. Dans le protocole d'entente, ils expriment "leur intérêt à travailler ensemble sur l'importante question stratégique de la mise en place d'un corridor entre les deux pays pour le transport d'hydrogène vert ou ses dérivés, produits au Chili et acheminés dans les ports belges afin de répondre à la demande européenne". Les ports d'Anvers et de Zeebrugge déclarent vouloir participer à l'effort environnemental belge et européen "en utilisant leurs infrastructures, leur savoir-faire et leur réseau pour déployer des volumes importants d'hydrogène sur le continent européen". Les instances des deux ports belges et le ministère chilien de l'Énergie travailleront ensemble de manière régulière pour échanger des connaissances, des expériences et d'autres informations afin d'explorer au mieux les possibilités de coopération. (Belga)