Une nouvelle baisse des coûts salariaux serait par ailleurs une opportunité majeure pour trois quarts des 547 petites et moyennes entreprises interrogées.

Parmi les accélérateurs potentiels de croissance, on trouve une simplification de l'administration sociale (49,9%), le fait de trouver des candidats adéquats (48,5 %) et une baisse de l'impôt des sociétés (47,2%). Par contre, seul un quart des PME considère les nouvelles technologies comme une opportunité de croissance, malgré la tendance à la numérisation.

L'encadrement légal des activités économiques constitue une autre inquiétude pour les entreprises. 37% des PME affirment que les "modifications incessantes" de la réglementation fiscale représentent une grande voire une très grande menace, comme les impôts sur l'énergie, selon l'enquête.

Une nouvelle baisse des coûts salariaux serait par ailleurs une opportunité majeure pour trois quarts des 547 petites et moyennes entreprises interrogées.Parmi les accélérateurs potentiels de croissance, on trouve une simplification de l'administration sociale (49,9%), le fait de trouver des candidats adéquats (48,5 %) et une baisse de l'impôt des sociétés (47,2%). Par contre, seul un quart des PME considère les nouvelles technologies comme une opportunité de croissance, malgré la tendance à la numérisation. L'encadrement légal des activités économiques constitue une autre inquiétude pour les entreprises. 37% des PME affirment que les "modifications incessantes" de la réglementation fiscale représentent une grande voire une très grande menace, comme les impôts sur l'énergie, selon l'enquête.