Pour l'UCM, les balises placées pour déterminer la reprise graduelle de l'activité économique devront répondre à une nécessité sanitaire et ne pas discriminer certaines entreprises. Or, "les propositions mises sur la table par le groupe d'experts (GEES) ne répondent pas à ces deux conditions', juge l'organisation. L'UCM dénonce une "concurrence déloyale" des grandes surfaces, qui pour la plupart vendent également d'autres produits que les seuls biens de première nécessité. Pour l'UCM, les commerces de détail indépendants sont tout à fait capables de respecter les règles de distanciation, comme le montre l'expérience des magasins d'alimentation (boulangeries, boucheries...). L'UCM souhaite également qu'"une perspective" soit accordée au secteur de l'horeca. De manière générale, les instructions données aux PME des secteurs dits non essentiels pour permettre la reprise devront être très claires, estime-t-on encore. Dans une première version de leur rapport, qui sera remis au kern mercredi, les experts de la stratégie de déconfinement suggèrent une reprise partielle, dès le 4 mai pour les entreprises et les commerces, et pour les écoles à partir du 18 mai, selon le journal Le Soir. Les restaurants et les cafés, eux, resteraient fermés encore un temps. Le Conseil national de sécurité se réunit vendredi. (Belga)

Pour l'UCM, les balises placées pour déterminer la reprise graduelle de l'activité économique devront répondre à une nécessité sanitaire et ne pas discriminer certaines entreprises. Or, "les propositions mises sur la table par le groupe d'experts (GEES) ne répondent pas à ces deux conditions', juge l'organisation. L'UCM dénonce une "concurrence déloyale" des grandes surfaces, qui pour la plupart vendent également d'autres produits que les seuls biens de première nécessité. Pour l'UCM, les commerces de détail indépendants sont tout à fait capables de respecter les règles de distanciation, comme le montre l'expérience des magasins d'alimentation (boulangeries, boucheries...). L'UCM souhaite également qu'"une perspective" soit accordée au secteur de l'horeca. De manière générale, les instructions données aux PME des secteurs dits non essentiels pour permettre la reprise devront être très claires, estime-t-on encore. Dans une première version de leur rapport, qui sera remis au kern mercredi, les experts de la stratégie de déconfinement suggèrent une reprise partielle, dès le 4 mai pour les entreprises et les commerces, et pour les écoles à partir du 18 mai, selon le journal Le Soir. Les restaurants et les cafés, eux, resteraient fermés encore un temps. Le Conseil national de sécurité se réunit vendredi. (Belga)