Les négociations entre le directoire et les syndicats sont au point mort depuis le milieu du mois de mai, après deux journées de grève et deux tentatives avortées de conciliation. Une période de détente semble toutefois se profiler, les syndicats percevant du mouvement au sein de la direction. Les partenaires vont remettre l'ouvrage sur le métier jusqu'à la mi-juin, avant que les représentants des pilotes n'évaluent une nouvelle fois la situation. (Belga)

Les négociations entre le directoire et les syndicats sont au point mort depuis le milieu du mois de mai, après deux journées de grève et deux tentatives avortées de conciliation. Une période de détente semble toutefois se profiler, les syndicats percevant du mouvement au sein de la direction. Les partenaires vont remettre l'ouvrage sur le métier jusqu'à la mi-juin, avant que les représentants des pilotes n'évaluent une nouvelle fois la situation. (Belga)