Surtout, le nombre de pertes d'emploi consécutives à ces faillites s'est élevé à 23.050, soit 11,6% de moins qu'en 2014 et le nombre le plus bas depuis 2008.

"Bien que le nombre de faillites reste toujours élevé, nous pouvons noter une légère amélioration au cours de l'année écoulée. Pour le mois de décembre, nous avons même vu un recul de près de 25%", relève Eric Van den Broele, responsable recherche et développement chez Graydon, pour qui la légère croissance économique estimée à 1,3% par la Banque nationale de Belgique est "sans conteste la plus importante explication à cette évolution positive".

La diminution du nombre de faillites se constate dans tous les secteurs -l'horeca enregistrant le plus grand nombre de faillites (1.914) devant la construction (1.868)- ainsi que dans toutes les régions du pays. En Flandre, le recul atteint 5,85% en 2015, -2,03% à Bruxelles et même -9,27% en Wallonie.

On a ainsi dénombré 9.959 pertes d'emploi directement liées à une faillite en Flandre (-14,64%), 8.371 en Wallonie (-5,88%) et 4.720 (-14,37%) à Bruxelles.

Pour 2016, Graydon s'attend à une poursuite de la baisse du nombre de faillites, en raison de la poursuite d'une relativement faible croissance économique, du saut d'index et des baisses de charges prévues dans le cadre du glissement fiscal (tax shift).

Surtout, le nombre de pertes d'emploi consécutives à ces faillites s'est élevé à 23.050, soit 11,6% de moins qu'en 2014 et le nombre le plus bas depuis 2008."Bien que le nombre de faillites reste toujours élevé, nous pouvons noter une légère amélioration au cours de l'année écoulée. Pour le mois de décembre, nous avons même vu un recul de près de 25%", relève Eric Van den Broele, responsable recherche et développement chez Graydon, pour qui la légère croissance économique estimée à 1,3% par la Banque nationale de Belgique est "sans conteste la plus importante explication à cette évolution positive".La diminution du nombre de faillites se constate dans tous les secteurs -l'horeca enregistrant le plus grand nombre de faillites (1.914) devant la construction (1.868)- ainsi que dans toutes les régions du pays. En Flandre, le recul atteint 5,85% en 2015, -2,03% à Bruxelles et même -9,27% en Wallonie.On a ainsi dénombré 9.959 pertes d'emploi directement liées à une faillite en Flandre (-14,64%), 8.371 en Wallonie (-5,88%) et 4.720 (-14,37%) à Bruxelles.Pour 2016, Graydon s'attend à une poursuite de la baisse du nombre de faillites, en raison de la poursuite d'une relativement faible croissance économique, du saut d'index et des baisses de charges prévues dans le cadre du glissement fiscal (tax shift).