Le climat d'embauche au cours des trois prochains mois devrait, selon Manpower, être plus positif à Bruxelles (+6) et en Wallonie (+4) qu'en Flandre (+1). Les employeurs de huit des dix secteurs sondés anticipent une activité de recrutement positive au cours du 4e trimestre 2017. C'est le secteur de la construction qui se montre le plus optimiste (+10). La confiance est également de rigueur dans l'Horeca (+6), dans les secteurs de l'électricité, du gaz et de l'eau (+6) et du commerce de gros et détail, des industries extractives et des services publics (+5). A l'inverse, les employeurs de l'industrie manufacturière (-1) et du secteur de l'agriculture et de la pêche (-5) prévoient des réductions d'effectifs d'ici la fin de l'année. Globalement, les employeurs des grandes entreprises (plus de 250 travailleurs) se montrent nettement plus optimistes (+31) que ceux des moyennes entreprises (entre 50 et 249 travailleurs, +14) et des petites entreprises (entre 10 et 49 travailleurs, +12). Les employeurs des micro-entreprises se montrent eux très prudents (+1). "Les résultats de notre baromètre sont globalement encourageants", souligne Philippe Lacroix, managing director de Manpower BeLux. "En Belgique, le marché de l'emploi poursuit son redressement et les perspectives restent positives pour le prochain trimestre. Les créations d'emploi, combinées aux politiques d'activation et aux réformes pour moderniser le marché du travail, devraient permettre de continuer à réduire les taux de chômage qui laissent toujours apparaître de très fortes disparités au niveau régional: 16,9% à Bruxelles, 14,5% en Wallonie et 7,51% en Flandre." (Belga)

Le climat d'embauche au cours des trois prochains mois devrait, selon Manpower, être plus positif à Bruxelles (+6) et en Wallonie (+4) qu'en Flandre (+1). Les employeurs de huit des dix secteurs sondés anticipent une activité de recrutement positive au cours du 4e trimestre 2017. C'est le secteur de la construction qui se montre le plus optimiste (+10). La confiance est également de rigueur dans l'Horeca (+6), dans les secteurs de l'électricité, du gaz et de l'eau (+6) et du commerce de gros et détail, des industries extractives et des services publics (+5). A l'inverse, les employeurs de l'industrie manufacturière (-1) et du secteur de l'agriculture et de la pêche (-5) prévoient des réductions d'effectifs d'ici la fin de l'année. Globalement, les employeurs des grandes entreprises (plus de 250 travailleurs) se montrent nettement plus optimistes (+31) que ceux des moyennes entreprises (entre 50 et 249 travailleurs, +14) et des petites entreprises (entre 10 et 49 travailleurs, +12). Les employeurs des micro-entreprises se montrent eux très prudents (+1). "Les résultats de notre baromètre sont globalement encourageants", souligne Philippe Lacroix, managing director de Manpower BeLux. "En Belgique, le marché de l'emploi poursuit son redressement et les perspectives restent positives pour le prochain trimestre. Les créations d'emploi, combinées aux politiques d'activation et aux réformes pour moderniser le marché du travail, devraient permettre de continuer à réduire les taux de chômage qui laissent toujours apparaître de très fortes disparités au niveau régional: 16,9% à Bruxelles, 14,5% en Wallonie et 7,51% en Flandre." (Belga)