Cette grève sera suivie durant six jours d'une réduction des cadences au sein des ateliers, avant le début des congés estivaux prévus jusqu'au 30 juillet.

Le mouvement est cette fois soutenu par les syndicats d'employés Setca et la CNE.