D'après celles-ci, le rapatriement de ces fonds au pays de l'Oncle Sam coûterait 620 milliards de dollars en taxes à ces sociétés.

La firme technologique Apple, en tête de ce classement, détient à elle seule 181,1 milliards hors des Etats-Unis. Suivent le conglomérat General Electric (119 milliards de dollars dans 18 paradis fiscaux), le géant informatique Microsoft (108,3 milliards) et la compagnie pharmaceutique Pfizer avec 74 milliards.

Environ 60% des 500 plus grandes compagnies américaines détiennent au moins un compte bancaire aux Bermudes ou dans les îles Caïmans, deux paradis fiscaux notoires, révèle également l'étude.

D'après celles-ci, le rapatriement de ces fonds au pays de l'Oncle Sam coûterait 620 milliards de dollars en taxes à ces sociétés.La firme technologique Apple, en tête de ce classement, détient à elle seule 181,1 milliards hors des Etats-Unis. Suivent le conglomérat General Electric (119 milliards de dollars dans 18 paradis fiscaux), le géant informatique Microsoft (108,3 milliards) et la compagnie pharmaceutique Pfizer avec 74 milliards.Environ 60% des 500 plus grandes compagnies américaines détiennent au moins un compte bancaire aux Bermudes ou dans les îles Caïmans, deux paradis fiscaux notoires, révèle également l'étude.