"On sait depuis longtemps que les magasins indépendants font la différence en termes de qualité, d'originalité et de service personnalisé. Aujourd'hui, cependant, les détaillants attirent de plus en plus l'attention sur cette relation et sont en mesure de rivaliser avec les bas prix pratiqués par les chaînes", explique l'organisation.

Les magasins indépendants de fournitures scolaires se raréfient en Belgique, où le SNI en a répertorié 95 à peine, soit un quart de moins qu'il y a 5 ans. "La concurrence féroce des supermarchés et des magasins de jouets, qui proposent aujourd'hui, plus que par le passé, une large gamme de produits scolaires, a clairement un effet négatif sur les chances de survie des magasins spécialisés", souligne le Syndicat.

Afin de rester présents sur le marché, ces commerces se sont concentrés notamment sur les prix. Ils sont semblables à ceux des chaînes et des grands magasins, selon l'enquête. "En outre, les magasins spécialisés proposent également les produits et marques les plus populaires. Mais les indépendants font la différence parce qu'ils offrent un service supplémentaire: un client peut remettre la liste de l'école au gérant, qui recherchera les articles avec lui. Quelque chose qui est beaucoup plus difficile dans un magasin d'une chaîne ou un grand magasin", estime le SNI.