Outre les Belges, on ne trouve au-dessus de la barre des 50 h/semaine que les Autrichiens (51,8 heures) et les Grecs (50,8 heures). Les journées de travail des indépendants sont ainsi bien plus longues que celles des salariés et des fonctionnaires à temps plein. En Belgique, ces derniers turbinent durant 39 heures par semaine en moyenne. "Cet écart est logique dans la mesure où un indépendant n'a ni horaire fixe, ni revenu fixe, souligne le spécialiste en économie du travail, Stijn Baert (UGent). Plus l'indépendant travaille, plus ses revenus augmentent. En outre, vu la pression fiscale élevée dans notre pays, il faut travailler dur pour avoir un revenu net suffisant." (Belga)

Outre les Belges, on ne trouve au-dessus de la barre des 50 h/semaine que les Autrichiens (51,8 heures) et les Grecs (50,8 heures). Les journées de travail des indépendants sont ainsi bien plus longues que celles des salariés et des fonctionnaires à temps plein. En Belgique, ces derniers turbinent durant 39 heures par semaine en moyenne. "Cet écart est logique dans la mesure où un indépendant n'a ni horaire fixe, ni revenu fixe, souligne le spécialiste en économie du travail, Stijn Baert (UGent). Plus l'indépendant travaille, plus ses revenus augmentent. En outre, vu la pression fiscale élevée dans notre pays, il faut travailler dur pour avoir un revenu net suffisant." (Belga)