Certains importateurs d'Asie et d'Amérique du Sud ont décidé de cesser temporairement l'achat de gaz naturel à la Russie, en attendant plus de clarté sur les sanctions contre les banques et les entreprises dans le cadre de l'invasion russe en Ukraine. Selon eux, les acheteurs se font plus prudents quant à l'achat de gaz et à l'utilisation de navires russes pour le transport. Les pays occidentaux ont décidé d'exclure certaines grandes banques russes du système de paiement international Swift. Les sanctions ne ciblent pour le moment pas directement le secteur de l'énergie mais cela pourrait être le cas à l'avenir, également via des contre-mesures russes. La Russie était le quatrième plus grand exportateur de GNL en 2021. Certains petits importateurs ont du mal à obtenir des lettres de crédit auprès des banques pour acheter du gaz russe, selon les négociants, ce qui a entraîné l'interruption de leurs achats. La lettre de crédit est une garantie de la banque que le paiement d'un acheteur à un vendeur sera effectué à temps, pour le montant correct. Les importateurs de gaz continueront néanmoins de recevoir des livraisons de gaz russe déjà acheté ou faisant partie de contrats à long terme. (Belga)

Certains importateurs d'Asie et d'Amérique du Sud ont décidé de cesser temporairement l'achat de gaz naturel à la Russie, en attendant plus de clarté sur les sanctions contre les banques et les entreprises dans le cadre de l'invasion russe en Ukraine. Selon eux, les acheteurs se font plus prudents quant à l'achat de gaz et à l'utilisation de navires russes pour le transport. Les pays occidentaux ont décidé d'exclure certaines grandes banques russes du système de paiement international Swift. Les sanctions ne ciblent pour le moment pas directement le secteur de l'énergie mais cela pourrait être le cas à l'avenir, également via des contre-mesures russes. La Russie était le quatrième plus grand exportateur de GNL en 2021. Certains petits importateurs ont du mal à obtenir des lettres de crédit auprès des banques pour acheter du gaz russe, selon les négociants, ce qui a entraîné l'interruption de leurs achats. La lettre de crédit est une garantie de la banque que le paiement d'un acheteur à un vendeur sera effectué à temps, pour le montant correct. Les importateurs de gaz continueront néanmoins de recevoir des livraisons de gaz russe déjà acheté ou faisant partie de contrats à long terme. (Belga)